Comment éviter l’anémie mégaloblastique?

Les facteurs de la maladie d’Alzheimer
octobre 20, 2020
Les aliments transgéniques sont-ils nocifs pour la santé ?
octobre 20, 2020

Il existe certains types d’anémie causés par le manque d’un nutriment spécifique. Dans le dernier billet, on a vu la forme d’anémie causée par une carence en fer, l’anémie de Ferropriva. Aujourd’hui, on va se pencher sur l’anémie nutritionnelle causée par une carence en vitamine B, en folate ou acide folique et en B12.

Qu’est-ce-que l’anémie causé par le folate ?

Les anémies causées par le folate et la carence en B12 sont connues sous le nom de mégaloblastique. Cela s’explique par le fait que les globules rouges, qui sont les cellules du sang spécialisées dans le transport de l’oxygène dans tout le corps, deviennent plus gros. Cette caractéristique est exprimée, dans l’analyse de sang appelée CBC, par la valeur accrue d’un paramètre appelé VCM Volume Corpusculaire Moyen. La carence en B12 peut avoir des origines différentes. La vitamine B12 que notre corps utilise ne se trouve que dans les aliments d’origine animale : viande, œufs, lait. Les individus végétaliens, qui s’abstiennent de tout produit animal, n’ont aucune source de vitamine dans leur alimentation. Par conséquent, la supplémentation en B12 par voie orale, sublinguale, transdermique ou intramusculaire est obligatoire. Les végétariens qui consomment des produits laitiers ou des œufs, en revanche, s’approvisionnent en B12 à partir de ces aliments. Mais même si notre menu est plein de vitamines, nous devons les absorber correctement. Pour cela, l’estomac doit produire des quantités satisfaisantes d’acide chlorhydrique et de facteur intrinsèque pour que la B12 soit absorbée. Avec l’âge, il est fréquent que l’acidité de l’estomac une condition connue sous le nom d’acloridria diminue, faisant des personnes âgées un groupe à risque de déficience en B12.

En quoi consiste le folate ?

Le folate est une vitamine largement répandue dans la nature. Les légumes noirs, les asperges, les brocolis, les gombos, les légumineuses et les agrumes sont de bons exemples de sources alimentaires de cette vitamine. L’orange est le champion en matière de folate. Un verre de jus d’orange peut garantir tout l’apport en folates dont un individu a besoin dans une journée. En outre, nous avons au Brésil un programme national d’enrichissement de la farine de blé en fer et en acide folique. Ainsi, la farine de blé et les produits de boulangerie doivent également être considérés comme une source alimentaire de folate.

Les symptômes

Si vous souffrez de symptômes d’anémie ou si vous connaissez quelqu’un qui en souffre, consultez un médecin.  L’anémie entraîne des symptômes différents en fonction de sa gravité. Le dosage de l’hémoglobine dans le sang permet d’en faire le diagnostic. D’autres analyses sanguines sont utiles pour comprendre ses causes. Les symptômes de l’anémie varient en fonction de sa sévérité. Ainsi, une anémie légère, avec un taux d’hémoglobine peu diminué, donne peu ou pas de symptômes. C’est particulièrement le cas si elle s’est installée lentement, car le corps a eu le temps de s’y habituer. Si l’anémie s’aggrave, des symptômes apparaissent :

  • pâleur, bien visible à l’intérieur des paupières, au niveau des ongles et des lèvres ;
  • essoufflement à l’effort puis au repos ;
  • fatigue persistante ;
  • palpitations ;
  • étourdissements, vertiges, faiblesse en se levant d’une chaise, sensation de tête qui tourne ;
  • difficultés à se concentrer, à se souvenir, à lire ;
  • manque de motivation, d’entrain ;
  • baisse du désir sexuel, baisse de la libido ;
  • difficultés à mener ses activités habituelles ;
  • épuisement physique, émotionnel ou psychologique.

Devant un ou plusieurs de ces symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin. Si l’anémie est sévère, qu’elle s’est installée rapidement ou qu’elle dure longtemps, elle peut avoir des conséquences :

  • cardiaques : aggravation d’une maladie cardiaque, telles qu’une angine de poitrine, une insuffisance cardiaque ;
  • pulmonaires : aggravation de l’insuffisance respiratoire au cours d’une BPCO par exemple.

Certains tests sanguins spécifiques peuvent être prescrits par un médecin ou un diététicien pour étudier les carences en vitamine B12 et en folate. Gardez vos tests à jour et votre plaque colorée.

L’anémie par carence en fer

Le manque de fer, cause de l’anémie, peut être dû à :
– des pertes sanguines non visibles : saignements gastro-intestinaux minimes et répétés en présence d’un ulcère gastro-duodénal, de polypes du colon ou visibles, règles très abondantes, saignements entre les règles en présence d’un fibrome de l’utérus ;
– un apport insuffisant dans l’alimentation : régime végétarien mal équilibré, par exemple ;
– une mauvaise absorption du fer au niveau du tube digestif comme dans la maladie cœliaque ou intolérance au gluten par exemple.

Une carence en vitamine B12

Le manque de vitamine B12 est le plus souvent lié une anémie dite de Biermer. Cette maladie touche les personnes âgées, surtout les femmes. Elle est due à un défaut d’absorption de la vitamine B12 au niveau du tube digestif. Parfois, le déficit peut être causé par une alimentation végétarienne ou végétalienne stricte et prolongée sans œufs ni produits laitiers. Des carences en vitamine B12 sont observées également dans les maladies inflammatoires intestinales, maladie de Crohn par exemple, la maladie cœliaque ou après gastrectomie chirurgie de l’estomac.

Une carence en vitamine B9 ou acide folique

Le manque de vitamine B9 ou acide folique provient le plus souvent d’une alimentation déséquilibrée, pauvre en légumes verts. Des carences sont possibles en fin de grossesse en raison de l’augmentation des besoins. Des carences en vitamine B 9 ou acide folique sont observées également dans les maladies inflammatoires intestinales, rectocolite hémorragique par exemple et la maladie cœliaque.

Anémie et alimentation : les bienfaits du régime

  • Augmenter la consommation d’aliments riches en fer, en vitamine B9 et B12
  • Augmenter la consommation d’aliments qui facilitent l’absorption du fer et des vitamine B9 et B12
  • Prévenir la malabsorption du fer, de la vitamine B9 et de la vitamine B12
  • Consommer suffisamment de produits animaux
  • Veiller à avoir un bon apport en vitamine C
  • Augmenter la consommation de fruits et légumes
  • Limiter sa consommation de thé et de café
  • Faire attention aux régimes végétaliens stricts

Certaines personnes sont particulièrement à risque d’anémie. C’est le cas par exemple des femmes qui ont des règles abondantes, des femmes enceintes ou allaitantes, des personnes génétiquement prédisposés à l’anémie ou encore des personnes âgées. Certaines pathologies peuvent aussi favoriser l’anémie : troubles gastro-intestinaux, cancers, hépatites, VIH, maladies auto-immunes.