Les avantages de souscrire à un plan d’épargne retraite

Publié le : 11 octobre 20224 mins de lecture

Aujourd’hui, les pensions ne suffisent plus pour vivre et prendre sa retraite. Parfois, le vieillissement aussi est un gros problème pour les travailleurs indépendants. Ainsi, pour pouvoir planifier la future (vieillesse), chacun devrait adhérer au plan d’épargne-retraite.

Plan d’Épargne Retraite, qu’est-ce que c’est ?

Quand il s’agit de retraite, le premier mot qui vient à l’esprit est le plan d’épargne retraite (PER). Alors, le PER comment ça marche ? L’épargne retraite peut ajouter des prestations de retraite complémentaire. Les épargnants accumulent un capital en effectuant des versements réguliers sur une durée contractuelle ou jusqu’au décès, sans conditions monétaires. Une fois à la retraite, les épargnants auront droit à ses épargnes sous la forme d’un capital ou d’un mix des deux ou d’une rente viagère. L’objectif d’un système des plans d’épargne retraite est de fournir un capital supplémentaire qui sera versé à la retraite. Alors, il est essentiel de prévoir et d’anticiper au plus tôt les plans de PER proposés aux épargnants. De nombreux organismes proposent l’ouverture du PER comme banques, organismes de prévoyance, assurances, mutuelles.

PER, quels sont les avantages ?

Le PER présente de nombreux avantages et a été conçu par les dirigeants pour favoriser l’épargne retraite, comme une fiscalité favorable, des versements individuels volontaires, des versements obligatoires des entreprises, qui peuvent par exemple être déduits du revenu. Base de l’impôt sur le revenu tout en respectant certains plafonds. Ensuite, les formalités de déblocage des fonds ont été aménagées, par exemple, les fonds sur le PER pouvaient être débloqués par anticipation lorsque les épargnants souhaitent obtenir une résidence principale, multipliant ainsi les causes imprévues comme le décès d’une famille proche (conjoints), fin des droits au chômage, surendettement, et même invalidité. Il existe enfin la possibilité d’opting out sur le type de sortie, au moment de sa retraite, il sera libre de choisir comment il dépensera son PER en épargne salariale ou épargne réalisée par le biais de versements volontaires. Capital, rentes, les deux, les épargnants ont la possibilité d’ajuster cela sur la plupart des produits sauf PERCAT (où le retrait du capital ne peut se faire que sous-forme de rente).

Qui peut faire un plan d’épargne retraite ?

Salarié, cadre, travailleur non salarié, indépendant ou sans activité professionnelle, ouvrir un plan d’épargne retraite est une bonne réflexion, car il est supposé comme une caisse de retraite. Pourtant, la plupart des contrats fixent une limite d’âge d’adhésion autour de 65 ou 70 ans. Le PER est particulièrement utile pour les contribuables dont la tranche d’imposition est élevée, comme ces versements sont exactement déduits de son revenu imposable. Plus d’impôts payés, plus de bénéfice de déductions fiscales. Lors de la liquidation de PER, la rente (ou capital) perçue sera taxée. C’est la même chose que la pension, qui est la déclaration de revenus et cotisations de sécurité sociale, après une réduction de 10 %. Compte tenu de la taxation effective des fonds à la sortie et de la déduction fiscale pour le PER lors du processus d’épargne, il est idéalement nécessaire de percevoir des revenus moins importants pour la retraite, donc des impôts moins élevés. Alors, les professions libérales sont très focalisées sur le PER.

Plan du site