Un départ à la retraite bien planifié

Les métiers de l’ophtalmologie à Dijon
mai 30, 2022

Chacun a une idée différente de ce à quoi ressemble la retraite. Certaines personnes veulent travailler aussi longtemps que leur santé le leur permet, tandis que d’autres sont impatientes de partir pour de bon à 60 ans. Indépendamment de ce que vous envisagez pour l’avenir, l’important est de vous assurer une retraite confortable, adaptée à votre situation et à vos besoins. Pour ce faire, il y a de nombreux éléments à prendre en compte. Découvrez à travers cet article quelques étapes à suivre pour bien planifier votre retraite.

Réaliser une étude sur votre dossier de retraite !

Lors de la préparation de la retraite, le recours à une société d’experts en retraite est préconisé, voire indispensable, si vous avez une carrière complexe (changements de statuts, expatriation, arrêts maladie, etc.) et vous apportera de nombreux avantages. Tout d’abord, assurez-vous qu’il n’y a pas d’erreurs dans vos documents de retraite afin que vous obteniez le montant total auquel vous avez droit. Il n’est pas rare que les retraités ne reçoivent pas toutes les pensions qu’ils méritent. Selon le dernier rapport de la Cour des comptes en 2022, 1 pension sur 7 nouvellement attribuée en 2021 était erronée. Dans ces cas, l’étude des dossiers de retraite par des cabinets d’experts permettra de se rendre compte des erreurs et de les corriger. L’appui de cette expertise vous permet également de bénéficier de conseils personnalisés en fonction de vos besoins et de vos souhaits. Ainsi, si vous souhaitez partir le plus tôt possible, elle pourra vous conseiller sur la meilleure solution à envisager, les délais, les dates de départ ultérieures. Tout cela, de manière très précise. Le dernier point concernant les organismes de retraite, c’est qu’ils peuvent gérer toutes sortes de formalités administratives liées à la retraite, ce qui peut être compliqué et prendre du temps. En somme, toutes ces tâches doivent donc être confiées à une entreprise qualifiée. Cliquez sur pour en savoir plus pour estimer le montant de votre pension et déterminer quel est l’âge idéal pour votre départ à la retraite.

Définissez l’âge de votre départ à la retraite !

L’âge légal de départ à la retraite est aujourd’hui fixé à 62 ans, mais cela pourrait être retardé avec la réforme des retraites de Macron. Cependant, pour partir à la retraite à taux plein, c’est-à-dire pour obtenir 100% de sa pension, il faut cesser d’être actif et avoir acquis le nombre de trimestres requis qui varie en fonction de son année de naissance. Actuellement, l’âge de la retraite à taux plein automatique est fixé à 67 ans, quelle que soit la profession. Outre l’âge de la retraite, la réforme a aussi introduit le principe de l’équilibre des âges. Celui-ci remplacerait l’âge clé proposé au début de la réforme. Il serait mis en place pour inciter les Français à travailler plus longtemps afin d’augmenter leurs futures pensions. Si vous prenez votre retraite avant votre âge d’équilibre, votre pension serait réduite de 5 % de son montant pour chaque année manquante. À l’inverse, si vous continuez à travailler et à cotiser après avoir atteint votre âge d’équilibre, votre pension serait augmentée de 5 % pour chaque année supplémentaire. D’autre part, les travailleurs handicapés peuvent percevoir leur pension complète à 55 ans sous certaines conditions. Les victimes de l’amiante et les personnes souffrant d’une invalidité permanente peuvent également bénéficier d’une préretraite complète si certaines conditions sont remplies.

Profiter d’un dispositif d’épargne retraite !

Comme son nom l’indique, le plan d’épargne retraite est un placement destiné à préparer sa retraite. Les épargnants à la recherche d’un plan personnel peuvent opter pour le Plan d’Epargne Retraite individuel (PERIN). L’objectif de l’épargne est d’accumuler un capital qui, une fois à la retraite, pourra être débloqué sous la forme d’une rente viagère, d’un capital ou un mix des deux. Pendant la phase d’épargne (période comprise entre l’ouverture du plan et la retraite), le capital accumulé reste bloqué jusqu’à la retraite, sauf exception. D’un point de vue fiscal, les versements effectués sur votre Plan d’Epargne Retraite (PER) sont déductibles du revenu imposable dans une limite prédéterminée. Toute personne dont l’objectif est de s’assurer un revenu complémentaire à la retraite doit épargner tôt afin que l’effort d’épargne ne soit pas trop important. Elle doit par ailleurs trouver une excellente méthode pour réussir à atteindre le capital prévu. À l’heure actuelle, plusieurs placements sont disponibles et chacun peut trouver celui qui lui convient le mieux.