Qu’est-ce exactement que la salive acide ?

Quelle thérapie pour soigner le diabète ?
octobre 20, 2020
Baisse de l’acuité visuelle et diabète : quels rapports ?
octobre 20, 2020

Saviez-vous que certains facteurs et conditions peuvent rendre la salive acide, modifiant ainsi le pH de la bouche ? Bien que ce problème ne soit pas considéré comme grave, il nécessite une attention particulière car il peut entraîner des complications pour la santé bucco-dentaire. C’est pourquoi vous devez toujours garder la bouche propre, tout en allant régulièrement chez le dentiste. Ce suivi est essentiel pour détecter les problèmes à un stade précoce. Mais à la maison, on peut vraiment savoir quand l’acidité de la bouche change, vous savez ? Dans cet article, on expliquera ce qui caractérise une salive acide, en soulignant les causes de ce problème, les complications qu’il déclenche, ses symptômes et ses traitements.

Qu’est-ce exactement que la salive acide ?

Liquide libéré par les glandes salivaires, la salive est composée de 99 et d’eau et de 1 et de protéines, sous forme d’enzymes et d’anticorps, en plus de minéraux tels que le calcium, le bicarbonate, le potassium, le fluorure, le chlorure et le sodium. Il est essentiel pour maintenir l’équilibre de la santé bucco-dentaire car il contribue à assainir naturellement les dents et la bouche tout en permettant un meilleur mouvement des muscles et de la langue. Sa fonction s’étend également à la protection des muqueuses et à la prévention des caries. Mais tout cela ne se produit que lorsque le pH potentiel d’hydrogène est régulé. Sinon la salive devient acide et, au lieu de protéger les dents et la bouche, elle finit par favoriser des complications pour ne pas remplir correctement ses fonctions. La salive acide est celle qui a un pH inférieur à 4,5. Cela signifie qu’il contient une très forte concentration d’acide lactique, un produit résultant de la fermentation de déchets alimentaires. Les personnes souffrant de reflux gastro-œsophagien peuvent également présenter des modifications du pH de leur salive. Dans ce cas, outre la présence d’acide lactique, l’acide chlorhydrique, provenant de l’estomac, finit par retourner dans la bouche et provoquer cet état.

Quel est le pH idéal de la salive ?

Le pH est une mesure utilisée pour évaluer l’acidité ou l’alcalinité d’une solution. Elle varie en fonction de la concentration plus ou moins élevée des acides, et son échelle va de 0 à 14, ayant le neutre en 7. Une salive saine est une salive dont le pH est compris entre 6,8 et 7,2, ce qui est toujours considéré comme neutre. Dans ce cas, tant sa composition que ses aspects physiques sont adéquats pour favoriser la protection des dents et des tissus buccaux. Mais vous devez comprendre que le pH de la salive varie au cours de la journée. Cela est dû à la nourriture que nous mangeons et aussi à l’hydratation de notre corps, qui fluctue plus ou moins. Par conséquent, une façon d’éviter la salive acide est de boire en moyenne 2 litres d’eau par jour.

Comment cela influence-t-il la santé ?

En général, la salive acide n’entraîne pas de complications pour la santé organique. Dans la grande majorité des cas, en fait, c’est un symptôme que quelque chose ne va pas avec le corps. C’est le cas du reflux gastro-œsophagien. La salive acide peut également être due à la xérostomie, un problème mieux connu sous le nom de bouche sèche. Elle peut être causée par une déshydratation organique, la consommation de certains médicaments ou des changements dans le fonctionnement des glandes salivaires. Le plus grand problème de la salive acide concerne la santé bucco-dentaire elle-même, notamment en ce qui concerne les dents.

Quelles sont les complications qu’elle peut provoquer ?

Comme on l’a dit, l’une des fonctions de la salive est d’aider à prévenir la formation de caries. En effet, en plus de favoriser le nettoyage mécanique des dents, il contient des substances qui aident à prévenir la déminéralisation de l’émail et à combattre les bactéries. Cependant, lorsque son pH est très bas, les acides qui le composent réagissent avec les minéraux présents dans les dents, formant des sels hydrosolubles. Dans ce scénario, l’émail commence à se dissoudre peu à peu, faisant apparaître de petites cavités qui sont caractérisées comme des érosions dentaires. Cet état peut devenir très grave avec le temps, l’émail de la dent étant corrodé jusqu’à atteindre la dentine, une partie nerveuse de la dent. En outre, la corrosion affecte également la racine de la dent, provoquant des sensations très douloureuses. Lorsque l’acidité est causée par un reflux gastro-œsophagien, les risques de formation d’aphtes, petites ulcérations bénignes qui apparaissent dans diverses régions de la muqueuse buccale, augmentent également.

Quels sont les symptômes déclenchés par la salive acide ?

La salive acide n’est pas une affection douloureuse, elle ne manifeste pas d’inflammation ou d’infection, ni ne provoque de saignement, mais elle déclenche tout de même des symptômes inconfortables. Les principaux signes d’une acidité trop élevée de votre salive sont : un mauvais goût dans la bouche, comme s’il était amer, et une mauvaise haleine. Vous pouvez également remarquer des changements dans la texture du liquide. Si elle forme des fils lors du mouvement de la bouche ou si elle est mousseuse, ce sont des signes que la salive n’est pas de bonne qualité. Si vous remarquez également des changements dans la structure de vos dents ou si vous commencez à avoir des aphtes très récurrents, il est intéressant de consulter le dentiste. Ce professionnel évaluera votre santé bucco-dentaire et pourra diagnostiquer si le pH de votre salive est réellement déséquilibré. Si tel est le cas, le dentiste étudiera également les causes de cette affection et, en fonction de celles-ci, recommandera le traitement le plus approprié pour inverser le problème et rééquilibrer la santé bucco-dentaire.

Existe-t-il un traitement pour cette maladie ?

Il est possible de rééquilibrer le pH de la bouche afin que la salive perde son acidité excessive. La principale mesure à adopter dans ce sens est d’augmenter l’apport d’eau pour réguler le flux salivaire et améliorer sa qualité. Un autre facteur essentiel est de maintenir une hygiène buccale adéquate après chaque repas. De cette façon, vous éliminez les déchets alimentaires qui dérégulent le pH et les bactéries prolifèrent dans la bouche. La réduction de la consommation d’aliments acides, comme les agrumes et les boissons gazeuses, contribue également à réduire l’acidité globale de l’organisme. Cela influence le pH de la salive et sa composition, la laissant plus alcaline.  Lorsque le problème d’acidité est dû à d’autres conditions organiques, il est important qu’elles soient également traitées. En effet, il n’est pas possible de réguler le pH lorsqu’il subit l’influence de ces problèmes. Pour tous les cas, il est intéressant de consulter un dentiste afin qu’il puisse diagnostiquer ce qui provoque la salive acide et indiquer le traitement approprié pour chaque cas. Et assurez-vous de prendre des mesures pour contrôler cette situation, car les dommages à la santé bucco-dentaire peuvent devenir graves.