Prévoyance santé et retraite en Suisse

Prévoyance madelin des professions médicales
Les points de vigilance en matière d’assurance prévoyance
avril 26, 2019
Le bracelet alarme
Le bracelet alarme pour personnes âgées : une solution efficace en cas d’urgence
juin 28, 2019
Prévoyance santé et retraite

En Suisse, la retraite des travailleurs est fixée à 65 ans pour les hommes et à 64 ans pour les femmes. Le système de retraite sur 3 piliers, s’appuyant des mécanismes de capitalisation différents. Sachez toutefois que quelques différences existent selon que vous soyez un travailleur expatrié résident, frontalier ou détaché. Explications.

Premier pilier

Remarque : les bilans de prévoyance sociale sont nombreux, vous permettant de simuler aisément vos premiers piliers (prévoyance étatique), deuxième pilier (prévoyance professionnelle) et troisième pilier (prévoyance privée).

Le 1er pilier concerne donc l’Assurance Vieillesse et Survivants (AVS), destinée à compenser partiellement la baisse ou l’absence de revenus consécutive à l’arrêt d’activité (retraite, invalidité), et à garantir à l’individu un niveau de vie minimum. L’AVS assure également en cas de décès une rente aux ayants droit.

Le 1er pilier est financé conjointement : travailleurs, employeurs, Cantons et Confédération, pour atteindre 10,1 du salaire brut mensuel. La cotisation salariale est prélevée directement. La rente vieillesse/invalidité/décès perçue dépendra ainsi du montant total du revenu ainsi que du nombre d’années cotisées.

La rente est dite complète lorsque le travailleur a cotisé sans interruption entre ses 20 ans et l’âge de son départ à la retraite. La rente maximale prévue par la loi est de 2350 CHF.

Deuxième pilier

Il s’agit de la Prévoyance Professionnelle (PP). Elle complète l’AVS pour assurer environ 60 % du montant du dernier salaire. Mais elle ne concerne que les revenus supérieurs à 21 150 CHF.

La PP est également cofinancée par le travailleur et l’employeur, par le biais d’un prélèvement direct. Un taux de cotisation salariale est prévu par la loi, mais de nombreuses entreprises cotisent de leur côté à des taux supérieurs au taux patronal minimal pour des cadres et employés clés.

Remarque : avant le départ à la retraite, il est possible pour le travailleur d’affecter le capital de la PP à l’acquisition d’un logement principal ou au lancement d’une activité commerciale. Il peut aussi être retiré avant un départ définitif de la Confédération.

Troisième pilier

Le troisième pilier concerne la prévoyance privée, facultative, et basée sur des produits bancaires et d’assurance. Le 3ème pilier permet une rente additionnelle.

Le 3ème pilier A, dit « lié », car son capital ne peut être retiré que sous certaines conditions : acquisition d’un logement principal, lancement d’une activité commerciale, départ de la Confédération. Il est assorti d’avantages fiscaux importants, les montants versés étant déductibles fiscalement.

Le 3ème pilier B, dit « libre », plus flexible dans les montants versés et la durée d’épargne (mais avec moins d’avantages fiscaux).