Mutuelle pour TPE : Choisir le bon plan santé pour vos employés

Mutuelle

Publié le : 26 juillet 20236 mins de lecture

En plus de la stabilité, les employés des TPE recherchent aussi auprès de l’entreprise où ils travaillent une source de bien-être et de sérénité. Effectivement, le bien-être revêt une importance majeure pour les employés dans la mesure où il contribue à réduire l’absentéisme, et à booster la motivation. En l’occurrence, les employeurs doivent chercher les moyens d’y arriver, parmi lesquels se trouve l’assurance santé. Oui, un bon plan santé pour TPE auprès des meilleures mutuelles est un atout.

La mutuelle et les TPE

Les préoccupations des entreprises varient en fonction de la taille de leur structure, et celle-ci doit adapter sa mutuelle à ses problématiques. La mutuelle TPE (Très petites entreprises) s’adresse aux sociétés dont le nombre de salariés est inférieur à 10, et le chiffre d’affaires réalisé à l’année s’élève à moins de 2 millions d’euro.

L’adhésion à une mutuelle pour une TPE est devenue obligatoire selon le principe datant de la loi ANI (Accord National Interprofessionnel) du 14 juin 2013. L’objectif de cet accord est d’offrir à tous les salariés l’opportunité de bénéficier d’une complémentaire santé collective. La mutuelle pour les très petites entreprises représente donc une obligation à laquelle l’employeur doit se plier, et ce, dès l’embauche.

La mutuelle pour TPE s’avère être une complémentaire santé obligatoire que l’employeur doit proposer à tous les salariés. Cette proposition est incontournable pour tous, quelle que soit la durée du contrat et même si l’employé travaille pour plusieurs employeurs.

De son côté, le salarié est aussi obligé de souscrire à cette mutuelle, au même titre que le dirigeant d’entreprise, et auprès de la compagnie qu’il a choisi pour ses collaborateurs. En cas de dérogation à cette obligation, l’employeur s’expose à un redressement de la part de l’URSSAF.

Les critères à privilégier pour les TPE

Le choix de la mutuelle pour TPE repose sur plusieurs facteurs.

Les besoins et attentes des salariés

Le contenu de la couverture santé doit correspondre au profil des salariés, dont la situation de famille, la moyenne d’âge et le sexe, mais également à leurs attentes. La collecte de ces données n’est pas difficile dans la mesure où la taille de votre entreprise permet des échanges quotidiens avec vos collaborateurs. Ainsi, il est plus facile de définir leurs besoins de manière à identifier les garanties les plus importantes pour eux. Vous pouvez avoir différentes formules adaptées auprès de malakoffhumanis.com à cet effet.

Les tarifs de la mutuelle

En tant que petite entreprise, vous devez veiller à adapter le tarif d’une mutuelle à votre capacité financière. Cela permet de l’intégrer dans le budget sans représenter une charge énergivore pour elle. Afin de limiter les frais, l’entreprise peut toujours proposer une base commune obligatoire à tous ses collaborateurs et intégrer des options facultatives à la carte. En raison de la taille de l’entreprise, l’employeur n’est pas obligé de couvrir les ayants droit du salarié (enfants et conjoint), sauf disposition contraire dans la convention collective. Néanmoins, cela peut être une source de sérénité pour l’employé.

Les niveaux de garantie

Étant donné la taille de l’entreprise, il serait plus simple de proposer des garanties similaires pour tous les collaborateurs. Cela permet une meilleure gestion administrative. Toutefois, en fonction du budget, vous pouvez prévoir des garanties plus élevées que les minimums imposés par la loi pour une meilleure couverture.

L’activité de l’entreprise

Le choix de la mutuelle doit tenir compte de l’activité de l’entreprise et des risques et maladies professionnelles auxquelles les salariés sont exposés. Pour les manutentionnaires, des consultations de médecine douce (ostéopathie) peuvent être incluses, avec des garanties hospitalisation solides.

La gestion quotidienne de la mutuelle

D’autres critères peuvent influer sur le choix de la mutuelle TPE, notamment au niveau de la gestion quotidienne de la complémentaire santé. Il s’agit entre autres de la rapidité des remboursements, la gestion dématérialisée ou encore la disponibilité et l’assistance des conseillers clientèle.

Dans tous les cas, une comparaison s’impose avant de prendre la décision pour une mutuelle en particulier, afin de trouver les meilleurs établissements.

Le choix d’un établissement

Choisir une mutuelle n’est pas toujours facile pour la souscription de ses collaborateurs à un contrat de complémentaire santé. Dans ce contexte, il convient de connaître les trois organismes assureurs.

Les sociétés d’assurance

Il s’agit de sociétés à capitaux régies par le Code des Assurance, dont les actionnaires détiennent les compagnies d’assurance. Ces établissements peuvent avoir des formes juridiques variées : société anonyme commerciale d’assurance ou société d’assurance mutuelle.

Les institutions de prévoyance

Ces institutions gèrent des contrats collectifs d’assurance de personnes tout en étant régies par le Code de la Sécurité Sociale, ou encore par le Code Rural. Elles sont formées de groupes de protection sociale à but non lucratif, et à vocation paritaire. Sans actionnaires à rémunérer, elles proposent des contrats de prévoyance et de santé, soit des actions purement sociales.

Les mutuelles

Le Code de la Mutualité régit les sociétés de mutuelles qui sont des organismes sociaux à but non lucratif. Elles sont spécialisées dans la complémentaire santé dont les bénéfices sont réinvestis dans le développement de nouvelles garanties ou prise en charge de traitements plus efficaces.


Plan du site