La faiblesse de la vision chez les enfants.

Publié le : 21 octobre 20205 mins de lecture

L’amblyopie est une défaillance visuelle qui ne peut pas être améliorée par la correction optique. Elle touche environ 4% des enfants âgés de moins de 14 ans ou avant l’âge de 14 ans. Mais en général, les syndromes se manifestent chez l’enfant dès ses premiers mois, à cet âge-là il ne sait pas encore mettre en valeur ses sensations alors il est plus difficile de reconnaître la maladie.

Les facteurs de l’amblyopie

L’amblyopie possède de nombreux facteurs risques mais le facteur principal de cette faiblesse de la vision est l’hypermétropie, qui est une anomalie de l’œil. Chez une personne hypermétrope, l’image se forme derrière la rétine et non sur la rétine. Alors le champ de vision de cette personne n’est pas tout à fait net. Il y a encore plusieurs facteurs tels que la prématurité, les malformations ainsi que la défaillance des nerfs motrices. L’amblyopie est aussi causée par les anomalies des globes oculaires ou des paupières c’est-à-dire la cataracte, le glaucome congénital. Le globe oculaire est relié à plusieurs muscles qui peuvent déplacer l’œil et changer la direction de la vision ainsi s’il y a un problème, l’œil risque de subir des conséquences graves. Le trouble des nerfs est l’une des causes de la perte de la santé d’un œil. La myopie peut figurer parmi ces facteurs risques, la personne ayant ce problème voit clairement de près mais mal de loin car pour elle, les images se forment à l’avant de la rétine et non sur la rétine

Les symptômes de l’amblyopie

Avant la faiblesse de la vision de l’enfant, il présente de nombreux signes d’alertes et des syndromes permettant de les  reconnaître. Les premiers symptômes sont les plissements des yeux à la lumière à cause de la sensibilité de la cornée  et l’enfant se recouvre un œil car la maladie ne touche qu’un seul. Ses réflexes de poursuites diminuent et pour regarder dans la direction de l’œil malvoyant, il doit impérativement tourner la tête. Après cela, le strabisme se développe, les yeux de l’enfant commencent alors à ne pas regarder la même direction. Si l’œil n’a pas encore subi des examens cliniques et des traitements, ces symptômes continueront jusqu’à une importante trouble de la vision de cet enfant. Le soleil commence à le gêner de plus en plus, il trébuche très fréquemment à cause de la mal-voyance de son œil. Il est aussi possible que l’enfant se plaint d’avoir une perception floue des objets qui se situent à proximités : c’est l’hypermétropie.

Les traitements de l’amblyopie

Pour corriger la faiblesse de la vision de l’œil ou l’amblyopie d’un enfant et avoir une santé assurée de l’œil, il faut s’adresser à un médecin ophtalmologiste pour faire un examen clinique sur l’acuité visuelle. Dès que les problèmes sont repérés, le traitement consiste à actionner l’œil malvoyant par le contrôle du cerveau ou par les nerfs optiques. Plusieurs solutions s’offrent à la personne concernée selon la gravité de l’état de santé de son œil. Il y a par exemple, le port des lunettes à verres ou des lentilles de contact. Pour empêcher l’usage de l’œil en santé il est nécessaire d’y appliquer un bandage, ce geste permettra d’obliger la mobilisation de l’œil affecté jusqu’à l’équilibre de vision entre les deux yeux; les verres des deux yeux ne sont pas forcément en équilibre. Après l’équilibre des deux yeux,il faut faire des contrôles et examen périodiques chez le médecin pour assurer la santé de l’enfant. Pour éliminer le strabisme, la rééducation de l’œil ou les opérations sont les solutions les plus appropriées. L’enfant ne doit pas être trop fatigué surtout à l’écran, à la lumière et au travail à l’école et éviter de prendre des médicaments et aliments causant l’hypertension artérielle. Par contre, il doit faire des exercices de marche pour diminuer la douleur causées par la maladie de la perte de la vue.

Plan du site