Installer un défibrillateur au sein d’une entreprise : est-ce une obligation ?

AVC
Quels sont les signes d’un AVC et comment réagir ?
juin 16, 2021
expertise médicale suite à un accident de la route
Les enjeux de l’expertise médicale suite à un accident de la route
août 9, 2021

Dans les lieux de travail, plusieurs sortes d’accidents peuvent se produire, en particulier les accidents cardiaques. Lorsqu’un accident cardiaque se produit, se servir d’un défibrillateur au plus vite s’avère être la solution idéale pour réanimer le cœur de la personne et donc de réduire considérablement sa chance de mourir. La possession d’un défibrillateur cardiaque devient alors nécessaire pour prévenir les risques d’accidents cardiaques.

Est-il obligatoire d’installer un défibrillateur dans les entreprises ?

La première question qui revient dans votre esprit est pourquoi utiliser un défibrillateur cardiaque ? On enregistre, chaque année, près de 40 000 à 50 000 morts de crise cardiaque dans certains pays, tout ça est dû au manque d’intervention immédiate des personnes et d’outils, comme le défibrillateur cardiaque, qui pourraient leur sauver la vie. De ce fait, une loi qui rend obligatoire l’installation d’un défibrillateur automatisés externes ou DAE dans les Établissement Recevant des Publics (ERP) a été votée, et cette loi est mentionnée dans les articles R123-57 à R 123-60 du Code de la construction et de l’habitation. Cette obligation est valable pour les Établissement Recevant des Publics (ERP) de catégorie 1 à catégorie 5. Par contre, le Code du travail n’oblige pas l’installation de ces DAE, mais stipule que les lieux de travail doivent être munis d’un matériel de premiers secours auquel on peut avoir accès facilement. Cependant, si un accident cardiaque se produit au sein d’une entreprise, l’employeur doit immédiatement engager sa responsabilité.

En quoi consiste l’utilisation de la défibrillation ?

Le cœur assure la circulation du sang dans le corps et l’apport d’oxygène aux cellules de façon asynchrone grâce à de faibles signaux électriques. On dit que le cœur est en fibrillation lorsque ces signaux électriques deviennent asynchrones et se dérèglent. Cette fibrillation du cœur peut entraîner plusieurs maladies, voire la mort instantanée. Lorsqu’on opte pour l’usage médical d’un défibrillateur, c’est qu’il y a une personne atteinte de fibrillation du cœur. On essaye de rendre normal le rythme des signaux électriques de son cœur en envoyant un choc électrique considérable. Ce choc peut réinitialiser les influx électriques reçus par son cœur et donc rend simultanée à nouveau la fonction de pompage de son cœur : c’est ce qu’on appelle « défibrillation ». Et cette défibrillation ne peut se faire qu’à partir d’un défibrillateur cardiaque.

Les risques dans l’utilisation d’un défibrillateur

Pour le cas de la victime de l’accident cardiaque, on ne constate pas de potentiels risques, car sa survie dépend totalement de l’utilisation du défibrillateur et il est condamné sans l’usage des gestes de premiers secours. Le défibrillateur cardiaque régularise automatiquement l’intensité de la charge électrique et il n’enverra pas de choc s’il constate que le cœur est encore en état de fonctionner. Les risques de surcharge s’avèrent donc minimes. De plus, les données enregistrées par le défibrillateur sont fiables et peuvent être immédiatement utilisées par les secours lors de leur arrivée. En cas de doute, n’hésitez pas à contacter les experts en ce domaine, il fournit les conseils nécessaires pour le bon fonctionnement de l’appareil défibrillateur cardiaque.