Comment faut-il traiter le pityriasis rosé de gibert ?

Souscrire la mutuelle santé adaptée à vos besoins
Souscrire la mutuelle santé adaptée à vos besoins
septembre 6, 2019
Quels sont les traitements de la cataracte
Quels sont les traitements de la cataracte ?
septembre 27, 2019
Pityriasis rosé de gibert

Le Pityriasis rosé de Gibert, du nom du médecin l’ayant décrit en 1960 est une pathologie d’origine virale qui se manifeste par une éruption cutanée de forme ovalaire de couleur rosée. Maladie bénigne, rare et non contagieuse, elle atteint surtout les adolescents, les nourrissons ainsi que les adultes de sexe féminin. Voici tout ce qu’il faut savoir pour mieux comprendre cette pathologie.

Quels sont les symptômes du Pityriasis rosé de Gibert?

Le premier et principal symptôme du pityriasis rosé de gibert est la présence de plaques rondes ou ovales de couleur rose pâle au niveau des bras, de l’intérieur des cuisses, du thorax, du pubis ou de l’abdomen. Les dermatoses, mesurant généralement de 2 à 5 cm sont souvent précédées à quelques jours avant, de maux de tête, de fièvre, de maux de gorge ou encore de nausées. Quelques jours après leurs premières apparitions, les plaques deviennent plus foncées et sont suivies de légères démangeaisons.

Il est à noter qu’étant une maladie bénigne, le Pityriasis rosé de Gibert ne provoque pas de douleurs importantes, mais donne uniquement des sensations relativement désagréables et dérangeantes. De surcroît, aucun examen ni analyse spécifique n’est nécessaire pour déterminer la présence de cette pathologie chez un individu. L’observation clinique du médecin est suffisante pour effectuer un diagnostic et se prononcer. De même, elle n’est pas exigeante côté traitement.

Comment traite-t-on cette maladie ?

En principe, cette maladie ne nécessite aucun traitement particulier, car elle se guérit de manière spontanée au bout de 6 à 8 semaines. Toutefois, il est possible de suivre un traitement symptomatique afin d’atténuer les démangeaisons causées par l’affection. Le site Livi.fr vous livre tout sur la question : prise de médicaments antihistaminiques, application locale de crème à base de cortisone et de crème émolliente. En complément, il est possible de suivre un traitement d’aromathérapie ou d’homéopathie. Et, il est préconisé de s’exposer à la lumière, que ce soit naturelle ou artificielle.

Si les éruptions cutanées ne sont pas accompagnées de démangeaisons, il est possible de laisser la maladie guérir d’elle-même. Néanmoins, avant d’adopter cette attitude relativement laxiste, il est important de s’assurer qu’il s’agit bel et bien de Pityriasis rosé de Gibert et non de syphilis ou de VIH provoquant les mêmes lésions cutanées. C’est pourquoi, si les démangeaisons ont une certaine vigueur ou si les lésions se situent au niveau de la paume de la main ou sur les plantes des pieds, il convient quand même d’effectuer un dépistage des deux virus pré-cités. Plus d’infos sur journaldesfemmes.fr.

Connaitre les causes pour mieux prévenir

Le virus à l’origine du Pityriasis rosé de Gibert n’a jusqu’à ce jour pas été déterminé de manière exacte. Mais, il est reconnu que celui-ci figure parmi les virus du groupe herpès, HHV6 (Herpes virus 6) ou HHV7 (Herpes virus 7). Les éruptions cutanées sont alors provoquées par la multiplication de ce virus dans le corps humain. Plus concrètement, le stress, un herpès mal traité, la baisse des défenses humanitaires ou encore le climat typique de l’automne et du printemps sont les facteurs favorables au virus causant le Pityriasis rosé de Gibert. À cet effet, la seule recommandation à titre indicatif afin de prévenir cette maladie est de renforcer le système immunitaire surtout au cours de ces deux saisons.