Qu’est-ce que la prévoyance pour infirmiers et infirmières libérales ?

Il n’est plus rare qu’infirmiers et infirmières quittent le cocon de l’hôpital pour déployer leurs ailes en tant que chef d’entreprise. Toutefois, cette décision peut avoir des conséquences ; notamment sur le revenu ! En effet, les risques sont nombreux lorsqu’on décide de se mettre à son compte surtout si un accident venait à survenir ; d’où la nécessité de souscrire un contrat de prévoyance profession libérale. Avant tout, il est conseillé de voir les détails concernant le dispositif : quelles sont les raisons d’une telle démarche ? A qui s’adresse-t-elle ? Quelle est la procédure à suivre pour en bénéficier ?

La prévoyance profession libérale :  Pour quoi ?

En choisissant de proposer ses services sans être rattaché à un hôpital, l’infirmier ou l’infirmière s’expose à un certain nombre de dangers. Si un incident survenait, la prévoyance IDEL serait d’une aide incontestable ; et ce, même si la loi a prévu un régime obligatoire (Carpimko) pour couvrir ces cas. sur le site https://prevoyance-tns.aspicio.fr, vous pourrez profitez de plus d’explications. Le problème est qu’elle n’est effective que sous certaines conditions et à hauteur d’un pourcentage peu conséquent. C’est d’ailleurs la raison première pour laquelle, infirmiers et infirmières devraient opter pour une prévoyance profession libérale : combler l’écart entre ce qui leur est attribué légalement et ce qui leur faut en cas de souci. Afin de trouver la meilleure offre, il est possible d’en comparer plusieurs via prevoyance-tns.aspicio.fr.

Le tout sera de déterminer ses attentes et de recenser les dangers auxquels on est confronté au quotidien. Parmi les problèmes et les situations qu’un TNS pourrait rencontrer figurent :

  • Les arrêts-maladies ;
  • Les accidents ;
  • L’invalidité ;
  • La maternité ;
  • La retraite ;
  • Le décès.

Il est à noter qu’une catégorie d’accidents ne sont pas pris en compte par le régime obligatoire ; ce qui peut mettre à mal la source de revenus face à une cessation d’activité temporaire ou  permanente.

La prévoyance TNS : Pour qui ?

De manière générale la prévoyance TNS (ou prévoyance pour Travailleur Non Salarié) est une prévoyance chef d’entreprise ; donc, destinée à ceux exerçant une profession libérale. Ce statut est accordé aux artisans, commerçants ainsi qu’à ceux exerçants une profession libérale dont font partie les auxiliaires médicales travaillant en tant qu’indépendants.

Ne percevant pas de salaires, ils ne cotisent pas pour les mêmes institutions que les salariés ; d’où l’utilité de contracter une prévoyance. Comme pour la prévoyance médecin, la prévoyance infirmière libérale s’adapte aux besoins et à la situation familiale.

Aussi, dès que l’on répond aux exigences du statut de TNS, il est possible de trouver la formule pouvant répondre à ses attentes.

Souscrire à prévoyance IDEL : Comment faire ?

Avant de se décider sur le contrat de prévoyance idéal, il est primordial de se familiariser avec le principe de la prévoyance Madelin et les critères à prendre en compte pour la sélection.

Prévoyance Madelin : en quoi cela consiste-t-il ?

La Prévoyance Madelin découle d’une loi votée en 1994. Elle permet entre autres aux TNS d’obtenir, en plus d’un complément de leur protection sociale, des avantages fiscaux importants.

Opter pour  cette forme de prévoyance, c’est bénéficier d’une déduction sur les revenus imposables. La cotisation à proprement parlé peut se faire de 2 manières différentes :

  • Selon l’âge à la souscription ;
  • Suivant un barème préétabli.

Le contrat peut également revêtir plusieurs formes ; chacune correspondant à des besoins spécifiques :

  •         Retraite ;
  •         Prévoyance ;
  •         Complémentaire santé ;
  • Chômage.

La procédure à suivre : que faire pour une souscription ?

Le choix et la souscription doivent être axés sur :

Les besoins à un moment précis

  • L’âge ;
  • La rente ;
  • Les revenus ;
  • Le type d’indemnisation ;
  • La prise en charge des frais ;
  • Les délais pour l’indemnisation ;
  • Les maladies prises en charge.