Comment se déroule un implant dentaire ?

implant-dentaire

Votre dentiste n’a eu d’autres choix que d’extraire l’une de vos dents ? Pour combler le trou qu’elle a laissé, il vous a proposé la pose d’un implant dentaire ? Cette intervention chirurgicale se déroule en plusieurs étapes que se doit de respecter tout bon chirurgien-dentiste. Voici comment cela va se dérouler.

La procédure préopératoire

déroulement-implant-dentaireAvant d’effectuer la pose d’un implant dentaire, une consultation avec le chirurgien-dentiste qui va s’en charger est indispensable pour qu’il vous explique comment il va procéder et répondent à toutes vos interrogations mais aussi vérifier que vous ne présentez aucune contre-indication à cette intervention comme en cas de maladie cardiaque, d’infarctus ayant eu lieu récemment, de cancer en évolution, de traitement contre l’ostéoporose…

Ensuite, il doit examiner votre bouche afin de déterminer la faisabilité ou non de poser un implant dentaire. Il va donc tout particulièrement s’intéresser à votre mâchoire, vos nerfs, vos sinus et l’os situé à l’endroit où il va intervenir. En règle générale, il vous demande de faire une radio panoramique qui, comme rappelé ici, permet d’avoir une vue d’ensemble de vos dents mais aussi de votre structure osseuse. Si besoin, il pourra vous envoyer passer un scanner en complément.

La pose d’un implant dentaire

La pose d’un implant dentaire s’effectue sous anesthésie locale et ne provoque pas de douleur. Pour mettre en place cette vis en titane qui sera la racine artificielle de votre future dent, le chirurgien-dentiste doit commencer par inciser votre mâchoire.

Ensuite, il existe deux façons de procéder différentes :

  • La pose de l’implant dentaire puis celle du pilier quelques semaines plus tard. C’est ce dernier qui relie la dent et la racine artificielles.
  • La pose de l’implant et du pilier en même temps.

Le chirurgien-dentiste choisit quelle méthode il est préférable d’adopter au cas par cas en fonction de vos examens préliminaires.

La phase de cicatrisation

Lorsque votre implant dentaire est posé, que ce soit en une ou deux étapes, une phase de cicatrisation doit être respectée. Elle peut varier entre deux et six mois, un délai indispensable avant de pouvoir inciser de nouveau votre mâchoire. C’est au cours de celle-ci que l’os va peu à peu se reconstituer autour de l’implant. C’est ce que l’on appelle l’ostéo-intégration.

C’est cette étape qui permet, par la suite, que la dent artificielle puisse tenir en place de manière parfaitement stable. Vous rencontrerez donc votre chirurgien-dentiste trois jours après l’opération puis un mois après pour qu’il s’assure que la cicatrisation se fait correctement.

La phase prothétique

Une fois que le chirurgien-dentiste s’est assuré que la cicatrisation s’est effectuée correctement, il peut alors passer à la pose d’une prothèse. Il va alors prendre les empreintes de vos dents afin qu’elle vienne parfaitement s’intégrer à sa place.

Il lance ensuite la fabrication de la prothèse puis effectue sa pose sur le pilier de l’implant dentaire. Il n’y a maintenant plus aucun trou là où votre dent a été extraite.

Conseils postopératoires

Après l’intervention, votre chirurgien-dentiste assure un suivi avec des contrôles réguliers pour vérifier que votre implant comme votre prothèse sont bien en place et ne présentent pas de problèmes.

De plus, il est conseillé de ne pas manger d’aliments durs pour ne pas exercer une trop forte pression durant toute la phase de cicatrisation. Cela pourrait s’avérer fort désagréable pour vous provoquant des douleurs, des hématomes ou encore des enflures.

Une fois toutes ces étapes passées, votre implant sera comme vos dents naturelles et vous permettra de manger sans aucune difficulté mais aussi de retrouver votre esthétique dentaire comme expliqué sur astuce-sante.fr.