Comment utiliser les herbes contre les virus ?

L’enregistrement de la douleur à la clinique améliore-t-il la qualité du traitement?
octobre 20, 2020
Qu’est-ce que la vaccination thérapeutique ?
octobre 20, 2020

Depuis des années, la médecine traditionnelle tient une place importante au sein d’une société. Les plantes médicinales ont été utilisées par les ancêtres durant une époque si lointaine. Cependant, presque personne ne sait quelles herbes ou même quelles épices peuvent être utilisées dans la lutte contre les virus actuellement. Alors pour vous donner quelques idées sur les remèdes naturelles contre les virus, veuillez trouver ci-dessous une liste des plantes médicinales.

Herbes à effet anti-virus

En naturopathie, les herbes sont utilisées contre les maladies depuis des milliers d’années. On sait aujourd’hui que beaucoup de ces herbes ont un effet curatif. En effet, elles peuvent soit expulser les bactéries, soit renforcer le système immunitaire du patient afin qu’il puisse défendre seul l’organisme contre les bactéries. Entre-temps, il a également été démontré que de nombreuses herbes combattent également les virus. Elles arrêtent leur reproduction ou empêche leur pénétration dans les cellules hôtes. Les maladies virales les plus courantes sont le rhume avec toux, mais aussi la grippe, l’herpès, l’hépatite, la gastro-entérite et bien d’autres.

Les études cliniques décisives sur les herbes énumérées ci-dessous et leurs effets antiviraux font souvent défaut, de sorte que “seules” des études in vitro ou des études sur les animaux sont généralement disponibles. Bien entendu, en raison du peu de temps disponible, aucune étude n’a encore été menée sur l’effet des herbes et des aliments mentionnés contre le coronavirus SRAS-CoV-2. Fondamentalement, les personnes qui n’utilisent rien sans preuve doivent faire attention aux conseils d’application suivants et ne faire que ce que leur médecin leur conseille.

  • L’origan contre les virus

L’une des raisons pour lesquelles l’origan est efficace contre les virus est que son principe actif, le carvacrol, peut inhiber l’activité de divers virus, par exemple les norovirus, les herpèsvirus, les rotavirus ou même les virus typiques de la toux et du rhume.

  • L’ail contre les virus

L’ail est l’un des aliments et des remèdes naturels les mieux étudiés. Utilisé en externe, il fait disparaître les verrues induites par les virus et a un effet inhibiteur in vitro contre les virus de la grippe et du rhume et contre les virus pouvant provoquer une pneumonie.

L’ail fait également partie de la recette de l’antibiotique naturel que vous pouvez préparer vous-même. Une autre façon de prendre de l’ail régulièrement est de prendre des capsules d’extrait d’ail.

  • Le sauge contre les virus

La sauge est traditionnellement prise sous forme de thé ou de pastilles pour traiter les maux de gorge ou les enrouements. La plante médicinale inhibe les bactéries et les inflammations, mais aussi les virus. La sauge empêche les virus de pénétrer dans les cellules hôtes.

  • L’échinacée contre les virus

L’échinacée est souvent prise en période de risque accru d’infection. La plante stimule le système immunitaire, augmente le nombre de cellules de défense et inhibe simultanément les virus de la grippe.

  • Le sureau contre les virus

Les baies de sureau sont un remède traditionnel contre la grippe et le rhume. Alors que pour de nombreuses autres plantes médicinales, il n’existe que des études in vitro ou, au mieux, des études animales, le sirop de sureau a pu prouver son pouvoir antiviral dans une étude portant sur 180 personnes (18, 19). Vous pouvez découvrir ici comment fabriquer vous-même du sirop de sureau : Sirop de sureau fait maison

  • L’astragale contre les virus de l’herpès et de la grippe

L’astragale est l’une des plantes médicinales les plus populaires de la médecine traditionnelle chinoise. Il régule les réactions de défense de l’organisme et des études ont montré un effet inhibiteur sur les virus de la grippe aviaire.

  • Le gingembre contre les virus

Le vaccin quotidien au gingembre est presque obligatoire dans le cadre du programme de prévention contre les virus, tels que ceux de la grippe ou du rhume. Bien entendu, le gingembre peut aussi être pris sous forme très concentrée, en gouttes ou en capsules.

  • Le curcuma

Le curcuma est depuis longtemps connu pour ses effets antioxydants, anti-inflammatoires et anticancéreux. En outre, le complexe de curcumine, ingrédient actif, a un effet inhibiteur sur de nombreux virus, y compris les virus de la grippe, et en même temps sur les pathogènes bactériens tels que les staphylocoques.