7 conseils pour préparer sa retraite à l’avance

expertise médicale suite à un accident de la route
Les enjeux de l’expertise médicale suite à un accident de la route
août 9, 2021
retraite

À un moment ou à un autre, tout travailleur est confronté à la problématique de la retraite. Dans la majorité des cas, il est difficile d’adopter une approche adéquate. Cependant avec les bons conseils et une bonne dose de détermination, il est possible de se garantir un bon niveau de vie durant cette période.

1. Opter pour un plan épargne retraite

Le Plan Epargne Retraite (PER) est un régime de prévoyance qui s’adresse à tous les travailleurs. Il se décline essentiellement en deux formes. D’une part, on a le PER individuel. C’est un produit d’épargne personnel (facultatif) ouvert à tous, indépendamment de l’âge. D’autre part, vous pouvez retrouver le PER Entreprise. Il s’agit d’un plan accessible à tous les salariés, sans obligation de souscription. Ces deux types de Plan Epargne Retraite constituent des moyens de planification de la retraite. Souscrire à ces formes de contrats de prévoyance est donc une bonne idée. Indépendamment de votre choix, vous pourrez récupérer vos avoirs à votre départ en retraite. Il arrive que certaines situations entrainent un déblocage anticipé. Parmi elles, la plus récurrente est sans doute l’achat d’une résidence principale.

En outre, il est possible de percevoir une indemnisation en cas d’accidents de la vie. En tant que salarié, vous pouvez en profiter. Il vous faut tout de même vous rapprocher du service en charge du personnel dans votre structure afin d’obtenir plus d’information. Grâce à cela, vous pourrez vous assurer de l’existence d’un quelconque dispositif d’épargne salariale et de ses implications.

2. Souscrire à une assurance vie

L’assurance vie est un bon moyen d’épargner de l’argent et par la même occasion de protéger ses proches en cas de situation dramatique. Simple et souple, elle vous permet entre autres de planifier le volet économique de votre retraite. Il vous est possible de retirer à tout moment les fonds que vous avez accumulés. Une fois le capital récupéré, vous avez la liberté de l’investir (ou non) dans des activités génératrices de revenus. Quoi qu’il en soit, l’assurance vie vous ouvrira de nouveaux horizons. Vous pourrez par exemple penser à investir dans l’immobilier.

3. Devenir propriétaire

L’immobilier locatif est un moyen de prévoyance complémentaire vous permettant de vous assurer une meilleure qualité de vie après votre départ à la retraite. Il vous faudra bien évidemment réaliser un investissement locatif. Grâce aux revenus mensuels perçus, vous pourrez aisément honorer vos propres engagements et par la même occasion bénéficier de certains avantages fiscaux.

4. Diversifier son patrimoine

Pensez à diversifier votre patrimoine. Cela vous évitera de mettre « tous vos œufs dans un même panier ». Ainsi vous aurez plusieurs couvertures et vous minimiserez les répercussions que pourrait avoir l’échec de l’un de vos investissements ou des problèmes au niveau de l’une de vos sources de revenus.

5. Prolonger l’âge de son départ à la retraite

Il vous est possible de choisir de rallonger l’âge de votre départ à la retraite. Ce faisant, vous prolongerez la durée de votre travail et des cotisations versées afin d’améliorer votre pension. Vous bénéficierez d’un mécanisme d’indexation plus favorable à l’accroissement de vos revenus. Vous devez garder à l’esprit que, plus vous travaillerez, mieux les recettes publiques seront élevées et vous pourrez bénéficier d’une augmentation salariale. Toutefois, la majoration du montant de votre pension ne se répercutera pas sur vos revenus complémentaires.

6. Contracter un mariage pour protéger son conjoint à la retraite

En cas de décès, votre conjoint (ou votre conjointe) survivant est autorisé à percevoir la pension qui était initialement prévue pour vous être versée. Bien évidemment, il ou elle doit remplir certaines conditions bien définies parmi lesquelles le mariage apparaît comme le pilier central. Pour protéger vos êtres chers, l’union légale est donc nécessaire. En ce qui concerne la résidence principale du couple, le conjoint survivant est autorisé à y demeurer durant l’année suivant le décès de son partenaire. Dans l’éventualité où le logement aurait été une propriété du défunt ou du couple, son conjoint survivant à la possibilité d’y habiter définitivement ou d’en devenir l’unique propriétaire.

7. Faire un cumul d’emploi-retraite

Même à votre retraite, vous pourrez mettre à profit votre expérience à travers certaines activités. Le cumul emploi-retraite (réforme des retraites de 2003) vous permet d’associer votre pension de vieillesse avec le revenu provenant d’une autre activité. Par exemple, vous avez la possibilité d’enseigner ou de vous lancer dans la location de chambre d’hôte. Ce mécanisme de retraite complémentaire est ouvert à tous les anciens actifs, peu importe leur statut. Vous avez également la possibilité de retravailler chez votre ancien employeur après avoir observé un délai de 6 mois entre votre départ à la retraite et votre réintégration dans l’entreprise.